International

L’Etat hamas à Gaza : signification théologique

Par le docteur Michael Ben Ari[i] Traduction de l’hébreu par Meir Ben Hayoun Cet article est la traduction française d’un passage du livre que vient de publier le docteur Ben Ari, חזון ופגיון, “l’idéal et la dague”, une étude monumentale sur l’islam et le Djihad à laquelle son auteur a consacré quatre années et qui, quelle coincidence, a été achevée lors des premiers mois suivant le 07 octobre. Les évènements

L’Administration Biden, était-elle au courant à l’avance de l’offensive du 7 octobre?

Par Frédéric Sroussi Selon le Washington Post – daté du 11 mai dernier qui cite des sources officielles américaines – l’Administration Biden aurait “offert” à Israël son aide afin de trouver le lieu où se cachent les chefs terroristes du Hamas, Yahia Sinwar et Mohamed Deif (cerveaux des massacres génocidaires du 7 octobre) et à repérer la plupart des tunnels creusés par les djihadistes. La proposition américaine comporte cependant une condition :

Les univer-se-terrent

Par Meïr BEN HAYOUN Où se terrent les universitaires juifs? Comme des étudiants et lycéens en mal de “justice et d’idéal”, 394 membres de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris appellent à un cessez-le-feu dans la Bande de Gaza. Ne nous trompons pas. Leur souci n’est évidemment pas d’épargner les Israéliens. Ils ne sont pas stupides au point d’ignorer que la finalité d’un tel cessez-le-feu consisterait à

Gilles KEPEL, expert?

Monsieur Gilles KEPEL Mon nom est Meïr BEN HAYOUN, de Jérusalem, Israélien originaire de France depuis 45 ans, journaliste de mon état. Militant sioniste, je suis le représentant francophone du parti Otzma yehoudit dont le chef de file est le ministre de la sécurité interne, Itamar BEN GVIR. Cela fait des années que je vous écoute avec beaucoup d’intérêt, précisément depuis les remous du 11 septembre 2001. Vos interventions sur l’univers

Le piège de l’UNRWA

Par Michel Gurfinkiel Créée pour mettre fin au problème palestinien,l’UNRWA l’a pérennisé. Ou comment la générosité internationale s’est retournée contre elle-même. William O. Douglas, juge à la Cour suprême des Etats-Unis, effectue en 1950 un voyage d’études en Israël et en Jordanie, dont il tire un livre, Strange Lands and Friendly People (« Pays  étranges et braves gens »). Il recueille le témoignage de Karl Reiser, le directeur de la CroixRouge à Amman,

Il faut sauver Sinwar

Par Meïr Ben Hayoun Abstraction faite des obscénités proférées par Hubert Védrine à l’encontre des habitants de Judée-Samarie, sa récente interview par Europe 1 est édifiante. Au préalable, il est important à plus d’un égard de savoir avec qui nous avons affaire avec cet ancien chef de la diplomatie française qui a siégé au Conseil d’Etat jusqu’en 1986. Hubert Védrine est le fils d’un ancien collabo, Jean Védrine, ami proche de Mitterrand

Charlie Bitton: repose en paix panthère noire

Par Meïr Ben Hayoun Il est très difficile pour ceux qui n’ont pas connu cette époque de comprendre la colère des vagues d’Alyah des pays arabes des années 50 et 60. La discrimination sociale par l’establishment travailliste principalement laïc et ashkénaze avait suscité un profond sentiment de frustration. Cela a débouché au début des années 70 par une rébellion de jeunes séfaradim souvent livrés à eux-mêmes et que le système

Qui supervise le Shabak?

Source: Mida Par Motti Ohana, traduit de l’hébreu par Meïr Ben-Hayoun Il y a une organisation en Israël qui ne rend jamais de compte, qu’on ne tient responsable d’aucun échec et qui s’esquive à tout contrôle public. “Ils nous ont trahis” dira du Shabak le défunt juge Moshé Landoy[i], ex président de la cour suprême, nommé pour examiner les procédures de pressions physiques sur des terroristes. Dans une interview à

50 décisions de la Haute cour de justice

50 ingérences de la Haute cour de justice Une échantillon de 50 décisions de la Haute cour de justice reflétant l’idéologie des juges en Israël et constituant une ingérence caractérisée dans la politique du Gouvernement élu et dans le travail législatif de la Knesset. De surcroit, avec une série de décisions plutôt indulgentes envers des condamnés liés aux organisations terroristes et du Hamas en particulier, on ne peut échapper à

Le système de la Défense contre le Premier ministre

    Lorsque les différentes mesures prises par Israël semblent incohérentes et nous laissent perplexes, la tendance consiste à tenir pour responsables le Premier ministre Netanyahou et son Gouvernement. Cela atteste d’une méconnaissance de la réalité d’un État où diverses forces énormes tirent la couverture vers elles. Pire, dans notre cas, des forces du deep state, du système de la défense, du pouvoir judiciaire et des élites médiatiques font tout